By

Cela fait plus d’un mois que je suis arrivée en Angleterre. Mon intégration s’est super bien passée. Je suis en famille d’accueil avec une étudiante norvégienne, elle aussi en échange, et avec qui je m’entends très bien.

Mon intégration dans ma famille d’accueil

Notre famille d’accueil nous a merveilleusement bien accueillies, ils sont vraiment gentils et nous laisse beaucoup de liberté. On partage la même chambre avec ma colocataire norvégienne, on se croirait presque à l’université. Notre chambre est assez petite et comme on a beaucoup d’affaires aussi bien elle que moi on avait peur de manquer de place mais finalement c’est largement suffisant pour nous deux.

Ma nouvelle vie de lycéenne 

J’adore mon lycée, les gens y sont super gentils et toujours là pour nous aider quand on a besoin. Ce n’est pas très dur de se faire des amis, il suffit juste d’aller vers les gens. Les professeurs sont également vraiment gentils et toujours attentifs. Notre emploi du temps est génial car en France j’avais l’habitude de finir à 17h presque tous les jours et parfois plus tard. Ici, je termine au plus tard à 15h20 et commence au plus tôt à 8h45.

Pour le bac international (IB) que je veux faire, j’ai dû choisir mes matières dont trois high level (niveau avancé) et trois standard level (niveau intermédiaire) : j’ai choisi le français, la philosophie, et l’art en niveau avancé et pour ce qui est des cours en niveau intermédiaire j’ai choisi l’anglais, les maths et la science de l’environnement. L’anglais et les mathématiques sont les seules matières obligatoires.  Je suis à l’aise dans la plupart des matières mais j’ai un peu de difficultés en mathématiques.

Les cours sont assez compliqués je trouve, il faut vraiment être toujours concentré et bien travailler pour ne pas se perdre mais je me débrouille pas trop mal. Heureusement, le professeur m’aide beaucoup. Pour l’instant je n’ai pas beaucoup de devoirs, je ne sais pas si c’est parce que c’est le début de l’année ou si c’est toujours comme ça. Quoi qu’il en soit, c’est plutôt agréable, ça permet d’avoir une vie en dehors des cours, surtout que les cours finissent tôt.

Activités extrascolaires et mes amis 

En France, je me souviens qu’en rentrant de l’école j’avais à peine le temps de dîner, de me laver et de faire mes devoirs que je devais déjà aller me coucher, je n’avais pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre. Ici je suis toujours occupée, entre le sport, les sorties entre ami(e)s, la plage, etc. il y a toujours quelque chose à faire. 

Mon adaptation en général

En ce qui concerne le mal de pays, je ne l’ai pas ressenti. Je pense que c’est parce que j’ai l’habitude sachant que j’ai déjà vécu aux États-Unis pendant un an l’année dernière. Surtout qu’ici je peux rentrer pendant les vacances, ce que je ne pouvais pas faire l’année dernière. Mais si je devais donner un conseil ça serait de ne pas abandonner et de toujours relativiser quand on se sent triste, car il y a toujours des mauvais jours, mais en règle générale il ne faut garder que le positif car malgré les « bad mood » c’est vraiment une expérience incroyable. 

J’adore être étudiante en échange, on apprend tellement de choses, notamment à être beaucoup plus autonome et plus sûr de soi. Je souhaite vraiment à tout le monde de vivre cette expérience un jour. Je suis ici depuis seulement un peu plus d’un mois et je me sens déjà chez moi !

About the Author

Articles similaires

Sorry, nothing here!